Le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) est une étape obligatoire pour la mise en vente ou en location d’un logement. Il donne des informations très importantes sur la performance environnementale du bien. Son but : évaluer sa consommation d’énergie et son impact en termes d’émissions de gaz à effet de serre. Vous serez ainsi rapidement fixés sur la nécessité d’isoler vos combles, façades, sols ou toitures, ou de changer votre chauffage. En 2021, le DPE nouvelle formule devrait être encore plus exigeant, plus rigoureux et son contrôle renforcé.

DPE : un diagnostic pour deux étiquettes

Le DPE se concrétise par un document sur lequel sont apposés 2 étiquettes :

  • L’étiquette énergie, avec un classement de A (peu énergivore) à G (très énergivore). Elle renseigne sur la performance du bien. La valeur indiquée s’exprime en kWh / m².an.
  • L’étiquette climat avec un classement de A (faibles émissions) à G (fortes émissions). Elle renseigne sur les émissions de gaz à effet de serre. La valeur indiquée s’exprime en Kg équivalent CO2/m².an.

Des informations très utiles

Ces étiquettes s’accompagnent d’un descriptif du logement (surface, orientation, murs, fenêtres, matériaux etc.) et de ses équipements (chauffage, production d’eau chaude sanitaire, de refroidissement et ventilation). Le DPE détaille aussi, selon le cas, soit le calcul de la consommation estimée pour un usage standardisé, soit la consommation réelle de ses occupants (sur base de factures) si le logement date d’avant 1948 par exemple.

Conséquences :

  • Vous pouvez mieux estimer vos futures dépenses (par exemple : la consommation de chauffage),

    Diagnostoc de performance énergétique

    Les étiquettes du DPE donnent une idée claire du bien en termes de consommation d’énergie et de bilan carbone.

  • Vous pouvez mieux cibler les travaux éventuels de rénovation à prévoir pour améliorer la situation (comme l’isolation de vos combles, façades, sols ou toitures),
  • Vous pouvez mieux  négocier le prix de vente ou le loyer du logement.

Bien entendu, le contenu et les modalités du DPE sont réglementés. Ce diagnostic obligatoire doit être réalisé par des diagnostiqueurs, des professionnels certifiés. Les bâtiments concernés par le DPE sont les maisons et les appartements. Dans une copropriété, aussi bien pour une location que pour une vente, le DPE ne concerne pour l’instant, que les parties privatives.

Un DPE en évolution

Créé en 2006, ce diagnostic de performance énergétique a été mis en place pour répondre aux exigences de la politique énergétique européenne. Dès le départ, les objectifs étaient clairs : réduire la consommation d’énergie des bâtiments et limiter les émissions de gaz à effet de serre. Mais cela n’a pas pu empêcher les ventes et les locations de véritables « passoires énergétiques » classées E, F ou G. Le gouvernement français a donc décidé de renforcer ses actions pour tenter d’éradiquer ce phénomène. Une refonte du DPE est actuellement en cours pour les logements individuels et collectifs. Les travaux n’ont pas encore abouti, mais plusieurs pistes seraient étudiées, comme le renforcement des points de contrôle ou une évaluation plus fiable des consommations. Ce futur DPE pourrait aussi ne plus être fourni seulement à titre « informatif » mais inciter à rénover rapidement et intelligemment.