Tout savoir sur la ventilation mécanique contrôlée

Comprendre sa maison, ECO-Technique, La ventilation

Pour vivre dans un logement sain, il est essentiel d’évacuer les polluants et l’humidité en renouvelant régulièrement et suffisamment l’air dans toutes les pièces. En effet, les produits d’entretien, la poussière, le dioxyde de carbone que nous expirons, mais aussi les parfums d’intérieur et l’humidité ambiante peuvent dégrader le logement et nuire à la santé de ses habitants. La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est l’un des remèdes les plus simples et efficaces pour assurer le renouvellement constant de l’air dans la maison.

La ventilation, pourquoi est-ce important ?

 Pour mieux respirer dans la maisonUn logement mal ventilé est généralement malsain. Ses occupants manquent d’oxygène pour respirer correctement, et peuvent souffrir de troubles respiratoires.  Quand on parle de ventilation, on ne parle pas uniquement de la circulation de l’air dans la maison (essentielle elle aussi), qui pourrait être assurée par un simple ventilateur. La ventilation est l’apport d’air neuf de l’extérieur, pour renouveler l’air du logement et en extraire l’air vicié. La VMC fonctionne comme un petit ventilateur qui permet à l’air d’entrer et sortir librement par des entrées d’air, des bouches d’extraction et des conduits dédiés.

Aérer les pièces en ouvrant les fenêtres régulièrement est également un moyen efficace de dépolluer l’air de la maison, mais cela se traduit par des déperditions de chaleur (ou de fraîcheur en été) considérables.

 

Pour protéger les murs de la maison

Saviez-vous qu’un adulte produit 55 grammes de vapeur d’eau par heure lorsqu’il est éveillé, et 30g/h quand il dort ? Ajoutez à cela l’humidité dégagée par les douches, la vaisselle, la cuisson des aliments, le séchage du linge et le ménage, et vous obtiendrez un vrai hammam ! Un renouvellement insuffisant de l’air entraînera immanquablement des dégradations dans la maison : peintures qui cloquent, menuiseries qui gonflent, développement de moisissures, traces de condensation… Tous ces désagréments sont inesthétiques, nécessitent de coûteuses réparations, et réapparaîtront si le manque de ventilation persiste.

 

Pour une isolation réussie

La rénovation énergétique globale de la maison passe par plusieurs points essentiels : l’isolation des combles et du toit, des murs extérieurs, des planchers, la rénovation des fenêtres et l’installation d’un chauffage performant. Une fois ces travaux effectués, vous vivrez dans un bâtiment très hermétique, dans lequel l’air extérieur ne s’infiltre plus. C’est une bonne chose pour éviter les déperditions de chaleur, mais n’oubliez pas que la maison doit respirer ! La VMC fait donc partie intégrante de la rénovation énergétique d’une maison, elle est d’ailleurs obligatoire dans toutes les nouvelles constructions depuis 1969.

 

Humidité sur les fenetres

Les différents systèmes de VMC

Toutes les ventilations mécaniques contrôlées fonctionnent sur le même principe :

  • Des entrées d’air sont situées dans les pièces principales (chambres, salon)
  • Des bouches d’extraction sont placées dans les pièces humides (cuisine, salle de bain, buanderie…)

L’air frais est donc pris à l’extérieur dans les pièces de vie, circule dans toute la maison par les espaces laissés sous les portes, et l’air vicié est évacué par les bouches d’extraction équipées d’un système de ventilation.
Il existe toutefois plusieurs systèmes de VMC :

 

La VMC simple flux autoréglable

C’est la VMC la plus courante et la moins chère : le système d’extracteur électrique qui pulse l’air vicié à l’extérieur de la maison est alimenté par un moteur à débit constant, quels que soient le nombre d’habitants, le taux d’humidité du logement ou les conditions météorologiques. Ce débit est réglé lors de l’installation . Sachez toutefois qu’une VMC simple flux sera insuffisante si vous prévoyez d’isoler parfaitement votre maison.

 

Fonctionnement d'une VMC simple flux hygroréglable

La VMC simple flux hygroréglable

Avec ce type de VMC, le débit d’air circulant dans la maison varie en fonction de l’humidité intérieure. Cela permet de garantir une évacuation plus rapide lorsque l’air est très humide, ou au contraire de réduire le débit d’air quand le logement est sec. On maîtrise ainsi les dépenses d’électricité.

La VMC double flux

Ce système, plus coûteux qu’une VMC simple flux, inclut deux circuits : l’un récupère l’air vicié dans les pièces humides, le filtre et en conserve la chaleur avant de l’évacuer à l’extérieur ; l’autre puise l’air extérieur, le préchauffe à l’aide de la chaleur récupérée dans le premier circuit, et le pulse dans les pièces principales.

Fonctionnement d'une vmc double flux

Avant de prendre une décision sur votre futur système de ventilation, faites le point avec l’un de nos spécialistes Les ECO-Isolateurs. Nous vous aiderons à choisir l’équipement le plus adapté à la configuration de votre maison et à vos besoins.

Où placer une VMC ?

Les entrées d’air sont généralement déjà présentes dans les pièces principales : chambres, salon, salle à manger… Elles sont situées sur les façades ou les fenêtres, pas trop près du sol.

Les bouches d’extraction, quant à elles, seront installées dans les pièces de service (salle de bains, cuisine, WC, buanderie…), près du plafond. Selon les cas, elles mèneront directement dehors (notamment dans les appartements) ou seront reliées par des gaines d’extraction au ventilateur situé dans les combles, lui-même relié à l’extérieur.

 

Combien coûte une VMC ?Selon les équipements choisis, la taille de la maison et sa configuration, le coût de la VMC peut varier. Les tarifs évoqués ci-après vous donneront toutefois un ordre d’idée :

  • VMC simple flux autoréglable : environ 500 € HT
  • VMC simple flux hygroréglable : environ 1500 €
  • VMC double flux : environ 6 000 €

 

Comme tous les équipements de rénovation énergétique, la pose d’une VMC est éligible aux aides de l’État. Selon vos ressources, vous disposerez d’une subvention allant de 171 à 342 € pour la pose d’une VMC simple flux grâce aux Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). La pose d’une VMC double flux peut également être subventionnée par le dispositif d’aides d’État ouvert à tous les Français. Pour en savoir plus sur les aides que vous pouvez recevoir, n’hésitez pas à contacter Les ECO-Isolateurs.

 

Installer une VMC, c’est faire des économies !

Grâce à ce système de ventilation, vous aurez moins besoin d’ouvrir les fenêtres pour renouveler l’air dans la maison, surtout en hiver ! Résultat : vous réaliserez des économies de chauffage de l’ordre de 15%.

Avec une ventilation mécanique contrôlée, votre logement s’aère sans que vous y pensiez. Respirez !

 

Comment réduire vos factures de chauffage ?

Pour gagner en confort et réduire vos factures de chauffage, réalisez votre programme personnalisé de travaux de rénovation énergétique et obtenez le maximum d’aides pour réaliser votre projet.

Je démarre mon projet

LA RÉNOVATION
ÉNERGÉTIQUE GLOBALE
DE VOTRE MAISON

SUBVENTIONNÉE JUSQU’À 90%

Estimez votre projet.
C’est gratuit et sans engagement.
Vous verrez immédiatement comment réaliser d’importantes économies d’énergie et gagner en confort thermique.

Articles à la une…

Laissez nous vos coordonnées
et téléchargez gratuitement notre livre blanc



Livre blanc IFOP Télécharger
Picto Renosim
Réalisez gratuitement le programme personnalisé de rénovation énergétique de votre maison.
Je démarre mon programme