Appelez-nous au 0 800 810 007 Service et appel gratuits

Du lundi au vendredi
de 9h à 19h

FINANCER L’ISOLATION DE SA MAISON : LE CRÉDIT D’IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE (CITE)

L’État a reconduit en 2019 le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE). Propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit, vous pouvez bénéficier d’une aide gouvernementale pour l’isolation de vos combles, de vos sols, de votre toiture et de vos façades. Le CITE n’est soumis à aucune condition de ressource afin de motiver les foyers à rénover leur maison, gagner en confort et économiser sur leurs factures de chauffage.

Condition du crédit d’impôt CITE

La première des conditions pour obtenir un crédit d’impôt est bien sûr de remplir sa déclaration d’impôt. Dans un second temps votre logement doit avoir été achevé depuis plus de 2 ans pour être éligible. Les travaux d’isolation thermique de la maison devront donc être commencés après cette période. Enfin votre logement doit être votre habitation principale.

Les avantages de l’aide de l’État CITE

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique permet de bénéficier de 30% sur vos travaux d’isolation que vous déclarez. En revanche, les dépenses sont plafonnées à 8 000 € pour une personne célibataire, divorcée ou veuve. Pour un couple avec une imposition commune, le crédit s’élève à 16 000 €. Au plafond s’ajoutent 400 € pour chaque personne à charge et 200 € pour un enfant en garde alternée.

Les travaux éligibles à ce dispositif peuvent être déclarés jusqu’à cinq ans après la date de réalisation du chantier. Cela implique que le CITE 2019 prend en compte des travaux pouvant être effectués depuis 2015. Si le crédit d’impôt est supérieur à votre imposition, l’excédent vous est tout de même restitué.

Les conseils de l’aide de l’État pour l’isolation de votre habitation

Cette aide se demande une fois les travaux d’isolation terminés. Vous devez donc conserver tous les justificatifs de travaux afin de pouvoir faire la démarche sans difficulté. Enfin il est possible de cumuler d’autres aides avec celle-ci, telles que les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), l’ANAH ou l’Éco-PTZ.

D'autres conseils sur vos travaux d'isolations